• Les 4 leviers d'intervention
  • Organismes accompagnateurs
  • Foire aux questions
  • Foire aux questions

    1. Pourquoi sensibiliser les jeunes à la culture entrepreneuriale?

    La culture entrepreneuriale pourrait se définir comme une manière, partagée par un groupe, de percevoir, d’être favorable ou de contribuer aux initiatives individuelles et collectives qui changent le monde qui nous entoure. Elle se traduit, entre autres, par une plus grande acceptabilité face au risque, par une sensibilité à privilégier l’achat local, par l’encouragement apporté à celles ou ceux qui initient des projets ou par l’ouverture à l’innovation et à la nouveauté. Une culture entrepreneuriale forte génère un terreau fertile qui favorise l’engagement et la fierté collective, la vitalité des territoires, la diversité des formes collaboratives, de même que l’influence des groupes sous-présentés dans les sphères de pouvoir tel que les femmes, les jeunes et les immigrants. Cette culture se développe chez les jeunes lorsqu’ils en sont témoins dans nos familles, par nos comportements, la rencontre d’entrepreneur, la visite d’entreprise, etc.

    2. Qu’avons-nous observé en faveur de la persévérance scolaire et de la réussite éducative?

    En réalisant un projet où ils sont au cœur de l’action, en complicité avec les intervenants scolaires, les jeunes changent leur monde! L’expérimentation entrepreneuriale est un puissant outil de motivation et de réussite qui contribue à donner du sens aux apprentissages (à quoi ça sert), à la construction de l’identité (découvrir qui je suis), au sentiment de compétence (en quoi je suis bon), à l’orientation (ce que j’aime faire) et au sentiment d’appartenance.

    Elle permet d’agir directement sur plusieurs principes qui favorisent la persévérance scolaire [2013, Contrer le Décrochage à la fin du secondaire, ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport]:

    «Les élèves sont tellement intéressés qu’ils dépassent les attentes. Leur attention et leur motivation au travail augmentent énormément, malgré l’ampleur de la tâche. J’ai aussi remarqué que quelques élèves ont réalisé leur potentiel et prennent confiance en eux grâce à leurs pairs et aux fonctions qu’ils choisissent.» – Enseignante du secondaire

    «Je ne pouvais plus faire comme avant. Je devais trouver une nouvelle façon d’enseigner pour capter l’intérêt de mes élèves, les motiver et pour qu’ils apprennent à leur façon. L’entrepreneuriat a été pour moi une révélation.» – Enseignante en adaptation scolaire

    «Chaque fois que je réalise un projet avec mes élèves, il se produit un mouvement autour de nous qui provient des acteurs dans l’école comme dans la communauté.» – Enseignante du primaire

    «C’est certain que les élèves sont motivés par de tels projets. On part de leurs idées, on met tout en marche. Ils reçoivent des félicitations. Les parents embarquent tout autant, ce qui crée de magnifiques souvenirs de l’école.» – Enseignante du secondaire

    3. Comment le rayonnement des initiatives contribue à la satisfaction et à l’épanouissement personnel?

    La valorisation des réalisations des jeunes qui sont au cœur de l’action leur permet de prendre conscience de leur expérience et de leur cheminement. En étant reconnus dans le regard d’un enseignant, de ses pairs, de sa famille et de sa communauté, les jeunes sont renforcés dans leur propre perception d’eux-mêmes, à un stade où l’identité est en pleine mutation. Ceci peut être particulièrement significatif pour les jeunes qui s’accomplissement davantage dans l’action que dans l’apprentissage formel; ceux qui ont du mal à donner un sens aux apprentissages; ceux qui présentent un haut potentiel de développement; et même ceux qui rencontrent des difficultés d’estime personnelle.

    4. L’orientation professionnelle et pour certains, le désir d’entreprendre

    «Quand l’école encourage la réalisation d’expériences diversifiées et de projets d’envergure qui représentent un défi pour les élèves et qui leur demandent de s’investir, elle contribue à les outiller pour qu’ils trouvent une voie correspondant à leurs aspirations, à leurs champs d’intérêt et à leurs aptitudes… Ces défis sont autant d’occasions de leur faire découvrir leurs forces, de leur donner le goût de se dépasser et de les éveiller aux multiples perspectives qui s’offrent à eux» . [Programme de formation de l’école québécoise 2e cycle]