Annie Racicot

Clinique Inspiration

Parcours au Défi OSEntreprendre
  • Lauréat régional Réussite inc., 2016

  • Lauréat régional, 2007

  • Commerce

L’équilibre avant tout

260 heures

Consultations hebdomadaires offertes à la Clinique Inspiration, l’équivalent en heures pour faire 4 fois le tour de la terre en avion!

Lorsqu’elle a mis les pieds chez IBM Canada au milieu des années 1990, Annie Racicot, alors dans la jeune vingtaine, ne se doutait pas qu’elle y apprendrait les rudiments de l’entrepreneuriat. Fraîchement sortie des bancs universitaires avec, en poche, un certificat en marketing, elle ne se voyait pas tout de suite se lancer en affaires, un rêve qu’elle a pourtant toujours caressé. «Il me manquait l’expérience, la maturité, le réseau et, surtout, l’argent. C’est ce que je suis allé chercher chez IBM, où j’ai relevé les défis qui m’ont été lancés et gravi les échelons, raconte-t-elle. L’entrepreneure que je suis aujourd’hui a beaucoup été marquée par son passage là-bas. »

Annie Racicot fonde, en 2007 à Laval, la Clinique Inspiration. C'est à la suite de sa seconde grossesse qu'une amie lui fait découvrir le Pilates, une méthode d’entraînement douce aux bénéfices multiples qui rejoignent tout particulièrement la danseuse classique en elle. C’est le coup de foudre instantané. «Quand on arrive à l’âge adulte, l’offre de conscience corporelle est peu variée. L’intérêt de la méthode Pilates, c’est qu’elle permet de développer cet aspect. À l’origine, son fondateur Joseph Pilates la surnommait d’ailleurs “contrology science” », explique-t-elle. Si la clinique lavalloise attire surtout des femmes de tous les âges, de plus en plus d'hommes et d'enfants la fréquentent également.

Au fil des années, l'ostéopathie ainsi qu'une approche novatrice de physiothérapie par le Pilates se sont ajoutés à l’offre initiale. Le Pilates demeure cependant au centre de la philosophie de la Clinique Inspiration, dont l’objectif a toujours été d’améliorer la qualité de vie de sa clientèle. «C’est comme ça que je conçois l’entrepreneuriat : comme une source d’équilibre plutôt que d’excès. Je me suis moi-même lancée en affaires afin de me dégager du temps et de faciliter mon quotidien avec deux jeunes enfants. Des semaines de 70 heures, je n’ai jamais connu ça, et je suis fière de le dire», affirme Annie Racicot.

En savoir plus sur l'entreprise-Site web

< Article précédent Article suivant >